Découvrez Etel, son patrimoine et ses alentours

A l’origine...

Etel fait partie intégrante d’Erdeven et constitue sa zone portuaire.

Vue aérienne dEtel Copie

Crédit photo : Erwan's Production pour Belz Immobilier

En 1847, déçu par les élections municipales, Louis LE FLOCH entame une action pour l’indépendance d’Etel. Il réunit ses amis, rédige une pétition et, après enquête, obtient l’indépendance de la ville : Etel voit le jour le 7 août 1850.

A l’époque, la vie de la ville est alors rythmée par la pêche : en effet, le début du 19ème siècle est propice à la pêche à la sardine et plusieurs conserveries s’implantent dans la région. 

Fin 19ème : les crises de la sardine se succèdent et plusieurs usines ferment. Etel se tourne alors vers une activité moins saisonnière et plus avantageuse : la pêche au thon. C’est l’époque de la « grande pêche ». Jusqu’à la fin de la 2nde Guerre Mondiale, l’économie d’Etel est prospère, et plusieurs usines et conserveries voient le jour. 

 

L’église Notre Dame des flots

A l’origine, Etel ne dispose pas de lieu de culte puisqu’elle est rattachée à Erdeven. Vers 1830, une chapelle de secours est édifiée sur le territoire étellois. En 1849, la chapelle devient paroissiale pour, enfin, s’ériger en église en 1853. Notre église, nommée Notre Dame des flots, est dédiée à la Nativité de Notre Dame. 

Vous y trouverez une statue de Notre Dame des flots, de magnifiques vitraux du XIXè, des statues de Sainte Anne et la Vierge, protectrice des marins. Dans le chœur, une majestueuse peinture murale "La Vierge et la mer, offrande aux pêcheurs", œuvre du morbihannais Xavier de Langlais, de 1958.

L’association Harmonie Orgue Etel œuvre à la restauration de « l’harmonium » datant de 1880 : plusieurs concerts et évènements sont ainsi proposés dans l’église tout au long de l’année.  

 Eglise Notre Dame des Flots

 

L’ancien canot de sauvetage.

En sillonnant les quais d’Etel, vous tomberez forcément sur le local de notre ancien canot de sauvetage « Patron Emile Daniel ». 

Il s’agit du sixième canot de la SNSM, arrivé en juin 1962. 

Il est ainsi baptisé en souvenir du patron péri en mer lors de la tragédie Bombard.

Une association existe et le local est régulièrement ouvert gratuitement et tout au long de l’année (et selon la disponibilité des bénévoles). A l’intérieur, le canot bien sur ! mais aussi son histoire et son système de mise à l’eau unique vous y sont dévoilés… 

ancien canot de sauvetage Patron emile daniel 1 Copie

 

Les épaves du Magouër :

Ces épaves d’anciens chalutiers bordent la ria d’Etel et font intégralement partie du paysage maritime locale. Même s’il y en avait davantage il y a encore quelques années, les épaves du Magouër restent emblématiques. 

Le meilleur point de vue pour les admirer ? Depuis les quais d’Etel bien sur !

les epaves du magouer credit griselda dreano Copie

 

La Ria d'Etel

C’est ce bras de mer qui borde la ville d’Etel. Le nom Ria est très peu utilisé (si ce n’est à Etel) ; d’ailleurs, nos voisins du Finsitère utilise l’appellation « aber ».  Alimentée par l’Océan Atlantique, elle s’étend sur plus de 17km et renferme un paysage unique, une faune et une flore riche et plusieurs petites iles emblématiques.

Vue aérienne de la Ria dEtel Crédit Erwans procductions pour Belz Immobilier Copie

Crédit photo : Erwan’s Production pour Belz Immobilier

 

 

La Barre d’Etel ?

Il s’agit d’un phénomène naturel qui doit son nom à un banc de sable sous-marin situé dans le prolongement des dunes de Plouhinec et d’Erdeven. 

Cette accumulation sableuse se découvre partiellement à basse mer et se déplace au gré des vents et des marées. La haute mer qui cache ce danger est appelée «la mangeuse d’hommes». 

Le mât Fenoux (sémaphore) aide les bateaux à franchir la passe. 

La légende raconte qu’Isabelle, une femme très bonne envers Etel, fut un jour enlevée par des pirates. N’obtenant malheureusement aucune aide de la part des habitants, elle décida de se venger et elle lança une poignée de sable dans la Ria, formant ainsi la célèbre Barre d’Etel. 

Certains parlent aussi de Sainte Brigitte jetant du sable pour punir les habitants de leur comportement peu chrétien. 

 Concours photo 2015 GAUCHON Gérard a lassaut       la barre detel credit griselda dreano

Crédits photos : Gauchon Gérard et Griselda Dreano

 

Les cinq fontaines

Etel renferme 5 magnifiques fontaines : fontaine du port, fontaine de Toul er Pry, fontaine du Men Glas, fontaine du Sach et fontaine de Penester. 

Contrairement à beaucoup de ces édifices, nos fontaines n’ont pas de vocation religieuse. 

Elles étaient tout simplement les points d’eau des différents « quartiers » de la ville. 

Plutôt bien cachées et disséminées dans la ville, n’hésitez pas à partir à leur recherche : l’occasion d’une belle balade dans la ville (et n’oubliez pas votre appareil photo…). 

 DECOUVRIR ETEL Fontaine Toul Er Pry 2 Copie

Fontaine de Toul Er Pry (crédit : SI Etel)

 

 

La dune

L’un des plus grand espace dunaire se trouve aux portes d’Etel : le grand massif Gâvres Quiberon. Cette dune qui borde nos côtes est un territoire préservé et protégé. 

Le Syndicat mixte du grand site dunaire s’affaire à préserver au mieux cet espace et organise plusieurs évènements de découverte et de sensibilisation. 

 DECOUVRIR ETEL La dune Crédit P.Y. Quintin 3

 

Etel, c’est aussi 

  • Une ancienne criée : la toute première est désormais la résidence de la Criée, et la plus récente celle accolée au Syndicat d’initiative. 
  • Des anciennes conserveries : certes, il en reste peu de trace aujourd’hui mais certains bâtiments actuels étaient, à l’époque, des conserveries renommées. 
  • Le moulin du Sach : ancien moulin à marée reconstruit vers 1830. 
  • Le Bar Breton : savez-vous que c’est à Etel, au Bar Breton, que fut signé, le 7 mai 1945, le cessez-le-feu libérateur de la poche de Lorient ?!?
  • L'affaire Bombard : Le 3 octobre 1958, Alain Bombard teste un nouveau canot de sauvetage. Voulant franchir la Barre d’Etel, le canot se retourne, suivi de près par le bateau des sauveteurs en mer. Le bilan est lourd : 9 morts dont 5 marins sauveteurs. Une plaque commémorative se trouve sur la place de l’ancien canot de sauvetage. 
  • L'ancienne glacière municipale : aujourd'hui inexploitée, elle reste un bâtiment emblématique sur la ville, au bord de la Ria. 

 

Et un peu plus loin…

A quelques pas d’Etel, vous pourrez également découvrir le charme de la Ria. Profonde de 17km, ce ne sont pas moins de 10 communes qui ont ainsi un pied sur le bras de mer : un patrimoine varié et des paysages uniques sont donc à portée de main. 

plan de la Ria mention de J.Y. Thibault pour la Souris Création

Jean Yves Thiebault pour la Souris Création 06 84 20 61 97

 

Erdeven, la voisine

Le site mégalithique de Kerzerho, le parc de Kéravéon, les immenses plages de sable fin, le moulin de Narbon et de nombreuses petites chapelles pleines de charme. 

ERDEVEN chapelle loperhet 7 Copie

 Chapelle de loperhet - Erdeven

 

Belz et son joyau

La célèbre maison aux volets bleues (îlot de Nichtarger) à de Saint Cado. Mais aussi : Port Niscop, Le Pont Lorois, la pointe du Perche et de nombreux vestiges mégalithiques. 

 Nichtarger St Cado Belz Crédit Anne Goalou Copie 2 Copie

Maison de Nichtarguer à Saint Cado

 

Locoal Mendon, la mystérieuse

A découvrir : la prequ’île de La Forêt, la pointe du Verdon, la quenouille de Sainte Brigitte. 

locoal 2 Copie

 Bourg de mendon

 

Plouhinec, sur l’autre rive

A découvir :  Le port du Vieux Passage, le port du Magouër, le site archéologique de Mané Vechen et les plages.

Vieux passage à Plouhinec Copie

Le port du Vieux passage

 

Le fond de la Ria : avec la ville de Nostang, Sainte Hélène le berceau de l’ostréiculture ou encore Merlevez et sa magnifique église. 

Le Pays d’Auray : Ploemel et son golfe, Auray et son superbe port de Saint Goustan, la forêt de Camors, les châteaux de Landaul et le sanctuaire de Sainte Anne d’Auray. 

Le littoral :avec les villes de Plouharnel, Carnac, la presqu’île de Quiberon, La Trinité sur mer ou encore Locmariaquer. 

Le Golfe du Morbihan : Vannes, l’île aux moines, l’île d’Arz et le cairn de Gavrinis. 

Les sites mégalithiques d’Erdeven, Carnac et Locmariaquer. 

Les îles du large : Belle île en mer, l’île de Groix, Houat et Hoëdic

Le Pays de Lorient : Port Louis, Hennebont, Pont Scorff, Larmor Plage. 

Et bien d’autres richesses encore à découvrir dans tout le Morbihan

Découvrir Etel

Coordonnées

Syndicat d'initiative

1, place des Thoniers
56410 Etel

02 97 55 23 80
09 81 38 78 11

Copyright © 2017 Syndicat d'initiative d'Etel
Agence web AX-design